Retour à la page dAccueil de paillardes.com  HEIGHT=
La Romance du 14 juillet


Extrait MP3 par Pierre Perret

Comme elle n'avait qu'seize ans à peine
Elle sentit battre son coeur
Un soir avec le môme Gégène
La pauvrette avait cru au bonheur
C'était l'jour d'la fête Nationale
Où c'que la bombe pète en l'air
Elle sentit comme un grand coup d'frein
Un frisson qui pénétrait sa chair

Par devant par derrière
Tristement comme toujours
Sans chichi sans manières
Elle connut l'amour
Les oiseaux dans les branches
En les voyant s'aimer
Entonnèrent la romance
Du quatorze juillet

Mais quand refleurit l'aubépine (De ch'val !)
Au premier jour du printemp (ta cule !)
Fallait voir la pauvre gamine (de rien !)
Mettre au monde un tout p'tit enfant (Tassin !)
Mais Gégène qu'est l'mec qui l'a cool
Lui dit "- Ton goss' moi j'm'en fout
J'te l'ai mis maintenant j'me les roule
A ta place je lui tord'rai le cou ! "

Par devant par derrière
Tristement comme toujours
Fallait voir la pauvre mère
Et son gosse de huit jours
En fermant les paupières
Elle lui tordit l'quiqui
Et dans l'trou des water
Elle a jeté son p'tit

Mise au banc de la cour d'Assise
Comme à celui de la société
Elle fut traitée de fille soumise
Le lendemain du quatorze juillet
Entendant le verdict atroce
Qui la condamne au bagne pour pour vingt ans
Elle pensait à son pauvvre gosse
Qu'elle ne verrait plus maintenant

Par devant par derrière
Tristement comme toujours
Elle est morte la pauvr' mère
A Cayenne un beau jour
Morte avec l'espérance
De revoir son petit
Dans la fosse d'aisance
Là où c'qu'elle l'avait mis !

Les oiseaux dans les branches
En la voyant clamser
Entonnèrent la romance
Du quatorze juillet


Pierre Perret Coffret 4 CD
. ...

Blanche-net communications
contact : webmaster@paillardes.com
Boutique : www.blanche-net.fr
www.paillardes.com
Retour à la page dAccueil de paillardes.com  HEIGHT=